Daikanyama, le quartier bobo de Tokyo

mardi 18 octobre 2011 / Vincent Ricci

Paris a son marais, Londres à Notting Hill, Tōkyō a Daikanyama. Pris d'assaut par les familles le week-end, le quartier se veut très tranquille et différent des autres grands centres urbains de la ville. Lorsque l'on se balade à Daikanyama, on a l'impression d'être en province, à des années-lumière de Shibuya pourtant distante d'1,5 kilomètre et deux minutes de train seulement.

Daikanyama

La gare de Daikanyama est très petite. Elle est desservie par la ligne Tokyu-Toyoko. En-dessous, vous êtes au carrefour symbolisant l'entrée du quartier avec la sur la gauche (qu'on ne voit pas), la maison kyu Asakura que j'avais eu le plaisir de vous présenter l'hiver dernier.

Daikanyama

Daikanyama Daikanyama

Le quartier s'est construit sur un schéma atypique pour Tōkyō. Même s'il y a quelques avenues, elles ne sont pas très larges. La plupart des magasins de créateurs sont en revanche situés dans des petites ruelles sinueuses ou pentues où il est très agréable de se promener.

Daikanyama

L'intérieur de certaines boutiques sont très sympas. N'hésitez pas y entrer car ici, les vendeurs sont plutôt cools. Et surtout avec les étrangers car ils n'ont vraiment pas l'habitude d'en voir ici.

Daikanyama Daikanyama

Daikanyama

Un magasin étonnant où l'on achètes des bonbons et des ballons.

Daikanyama Daikanyama

Daikanyama

Ce magasin m'a surpris car au départ je croyais qu'il s'agissait d'un garage attenant à une maison privée.

Daikanyama Daikanyama

Jeunes femmes en goguette...

Daikanyama

Daikanyama Daikanyama

Daikanyama

Daikanyama Daikanyama

Le Pancake Cafe est un endroit très accueillant pour se reposer et boire un verre.

Daikanyama

Une architecture particulière...

Daikanyama Daikanyama

Un truc d'artiste que j'ai pas bien compris.

Daikanyama

Un truc d'artiste que j'ai mieux compris et qui était mignon en plus.

Daikanyama

Tout à l'effigie d'animaux. Peluches, service à thé, cahiers...

En résumé, Daikanyama est un quartier sympa pour une balade le dimanche. Vraiment pas indispensable si vous ne passez que quelques jours à Tōkyō, hormis peut-être pour la kyu Asakura House vraiment belle.