Monjayaki, la galette liquide

jeudi 18 novembre 2010 / Vincent Ricci

Une bonne fois pour toutes, j'aimerais faire comprendre aux irréductibles que la cuisine japonaise ne se réduit pas aux sushis et autres brochettes. Alors que le "repas gastronomique des Français" vient d'être classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité (!), la cuisine japonaise continue de m'étonner jour après jour. Des restaurants, il en existe des dizaines de variétés différentes.

Aujourd'hui, c'est dans un restaurant d'okonomiyaki, ou plus précisément de monjayaki, une variante de la région de Tōkyō, que je vous emmène. En entrant, on est immédiatement saisi par une certaine chaleur, et il faut bien le dire, une "légère" odeur de graillon. Mais qu'importe. L'intérêt de ces restaurants réside selon moi, dans leur convivialité. On paye pour de la nourriture que l'on se cuisine soi-même. C'est particulier, mais très agréable.

Le monja est une espèce de galette plus ou moins liquide faite de salade et de diverses garnitures. Fromage, crevettes, poulet pour ne citer qu'eux.

Ce jour-là, un dimanche soir, deux hommes n'arrêtaient pas de nous regarder Poopsy et moi. Certainement intrigués de voir deux étrangers dans leur petit resto de quartier, nous feignons de les ignorer. Après avoir passé notre première commande, le serveur revient avec un plat ne correspondant pas à ce qu'on l'avait commandé. Et pour cause, les deux hommes nous avaient offerts un monja (valeur 12 euros). Ces deux hommes, qui sont-ils ? Des hommes d'affaires heureux de pouvoir faire plaisir à ce qu'ils pensaient être des touristes peut-être. Toujours est-il qu'à ce moment précis, nous ne savions plus où nous mettre. Gênés d'accepter mais incapable de refuser, nous commençames à discuter, avant de nous rendre compte qu'ils étaient un peu enjoués par les vapeurs de leur alcool. Après cinq minutes de blabla et de remerciements, ils partirent sans demander leur reste. Des gens simplement généreux et forcément, un moment inoubliable.

Le monja offert par nos deux "amis" nous a été préparé par un cuisinier du restaurant, histoire de prendre le coup de main. Pour le second, c'est Poopsy qui s'y est collée. Qui du chef ou de Poopsy a remporté la Monja Battle ? Découvrez-le vite dans le 7ème épisode de DozoDomoTV juste en-dessous.

monja monja

monjamonjamonjamonja

monjamonjamonja