Tonkatsu, pané de la dernière huile

jeudi 1 juillet 2010 / Vincent Ricci

Le plat de cette semaine ne vous paraîtra peut-être pas très exotique, mais il s'avère être tout de même japonais.

Le tonkatsu, de "ton" (porc) et "katsu" (pané) est traditionnellement servi avec ... du riz (tiens donc !), du chou chinois émincé, un peu de tōfu, une soupe miso, et de la sauce Worcestershire.

Inventé dans les années 1930, il est rapidement devenu très populaire notamment auprès des étudiants qui, par superstition, vont souvent en manger un avant un examen, car "katsu", orthographié différemment en japonais, signifie également "gagner".

Car il est facile et peu coûteux à faire, énormément de restaurants se sont spécialisés dans les "katsu". C'est le cas notamment de la chaîne Yayoiken où pour l'équivalent de 5,50 euros, on vous sert un plateau identique à la photo ci-dessous, avec en prime la possibilité de resservir du riz et du thé à volonté.

Cela va de soit, mais les restaurants Yayoiken sont ouverts 24h/24.

La soupe miso

Le tōfu, pâte à base de lait de soja.

 

Le tonkatsu, c'est tellement bon, surtout lorsqu'on débarque au Japon et qu'on est pas très courageux. Je dis ça car c'est sans doute l'un des plats qui ressemble le plus à notre alimentation d'occidental et que l'on peut manger sans risque.

Itadakimasu.