• Hanami entre amis

    dimanche 28 mars 2010 / Vincent Ricci

    Les "hanamis" sont  un évènement majeur du calendrier japonais. Hanami, ça veut dire littéralement "regarder les fleurs" (花, hana, la fleur, et 見, mi, regarder)

    Il fallait bien un mot unique pour décrire la magie de ces moments si ephémères mais si ennivrants.

    Entre amis, en famille, ou en amoureux, un panier pique-nique, une bâche bleue, du soleil et des cerisiers en fleurs et c'est parti.

    A Tōkyō, il existe évidemment une multitude d'endroits pour faire hanami. Les grands parcs ont biensûr la faveur des familles, mais le moindre petit square où trône un cerisier peut faire l'affaire.
    Hanami, on peut le faire le matin, le midi ou toute la nuit, le weekend comme en semaine. Cette année, les meilleurs hanamis ont eu lieu tard dans la saison, la faute à une meteo capricieuse et à des cerisiers un peu feignants...

    Sur les bords de la Sumida

    Sans-titre-1

    Shunjuku Gyōen

    Au parc d'Ueno, l'un des seuls parcs ouverts 24 heures sur 24, il faut reserver sa place à l'avance. Reserver oui, mais pas de manière officielle. Certains arrivent en fin de soirée et dorment sur place dans des sacs de couchage pour conserver leur place sous le plus bel arbre et ce jusqu'à l'arrivée de leurs amis vers midi !

    C'est très bon enfant, l'alcool coule à flots et les rires se mêlent aux croassements des corbeaux bien trop occupés à faire les poubelles qui débordent.

    Parc d'Ueno