Tourisme

A 15€ la nuit, cet "hôtel" est peut-être l'un des moins chers de Tokyo

Si vous n'êtes pas du genre à vouloir partager votre chambre avec dix inconnus dans un dortoir façon YMCA, le Japon a sûrement mieux à vous proposer.

En dix ans, le prix des billets d'avion pour le Japon a presque diminué de moitié, mais restent pour nombre d'entre nous un frein au voyage. L'autre grosse dépense de tout séjour, c'est l'hôtel. On rêve tous de pourvoir dormir dans un ryokan, ces auberges traditonnelles japonaises mais bien souvent leurs prix sont prohibitifs.

Alors, il reste les capsule hotels et les net cafe. L'établissement dont il est question dans cet article est un peu un mix des deux. Il s'autoproclame d'ailleurs "High Quality Internet Room." NETMARU, c'est son nom, vous permet de vous reposer durant 12 heures pour 1,990 yens, soit un peu plus de 15€. Si vous souhaitez vous y installer une semaine complète, il vous en coûtera 19,990 yens (soit 162€).

A ce prix là, ne vous attendez pas à jouer les pachas dans une chambre de 50m2. Pour autant, tout est nickel dans ces petites cabines dortoir. Un ordinateur connecté avec un grand moniteur, du WIFI gratuit, et évidemment, un espace pour s'allonger.

Le petit plus de l'établissement, ce sont ses chambres twins qui vous pourrez donc partager avec votre partenaire de voyage.

net maru hotel japon pas cher_9net maru hotel japon pas cher_8net maru hotel japon pas cher_3

L'établissement est également équipé de salles de bain. Comptez tout de même 100 yens (0,75€) pour 10 minutes de douche, et n'oubliez pas votre serviette. Si vous n'en avez pas, vous devrez la louer 400 yens (3€).

net maru hotel japon pas cher_6net maru hotel japon pas cher_5

Un espace laverie est également mis à la disposition des clients de l'établissement.

net maru hotel japon pas cher_4net maru hotel japon pas cher_2net maru hotel japon pas cher_7

Mention spéciale à la musique de la vidéo promotionnelle de l'hôtel qui nous donnerait presque envie de rejouer aux Sims...

Tourisme
Sélection de la rédaction