Revue de Web

NTT Docomo sort une application pour traduire les menus japonais

Les menus en japonais ne seront plus une contrainte

Qu'y a-t-il de plus délicat que de se retrouver face à un menu entièrement en japonais ? Les touristes qui en ont fait l’expérience en témoigneront volontiers. Bien sûr, les grandes villes proposent souvent une description en anglais. Mais ce n’est pas pour autant une règle établie. Désormais, grâce à NTT Docomo, vous ne serez plus contraints de commander au hasard pour vous débattre au final avec un plat des plus fantasques. Les recettes favorites des Japonais sont à présent à votre portée.

Des photos, des recettes et même de l'histoire

En effet, l’entreprise japonaise vient de réaliser une application baptisée « Food menu translation AR ». Le principe parle de lui-même : traduire les menus des restaurants. Certes, des logiciels tels quel Google traduction avaient déjà abordé l'idée d'une traduction directement basée sur l'image néanmoins, le concept dont il est question ici va beaucoup plus loin et ne se limite pas à la simple traduction. Par exemple, vous serez en mesure de consulter des photos pour illustrer vos choix, fini les mauvaises surprises ! Et ce n’est pas tout ! Des explications sur les recettes, ingrédients et des anecdotes historiques seront également au programme. Bref, de quoi prendre aisément quelques kilos supplémentaires dans une contrée déjà toute dédiée à satisfaire nos papilles.

Pour davantage d’aisance, l’application est évidemment destinée aux smartphones et aux tablettes. Vous pourrez de cette manière emporter votre traducteur où bon vous semble. Il sera ainsi possible d’effectuer des traductions du japonais vers l’anglais, le chinois et le coréen. Aucune déclaration n'a été faite concernant la langue française mais, qui sait, peut-être aurons-nous un jour droit à une éventuelle mise à jour.

L’application de NTT Docomo sera disponible en téléchargement gratuit à partir de juin, uniquement pour les systèmes Andoid à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Revue de Web
Sélection de la rédaction