Revue de Web

L'artiste japonaise qui créé des objets en forme de vagin condamnée pour obscénité

Megumi Igarashi est une artiste japonaise de 44 ans qui a récemment défrayé la chronique avec ses créations en forme de vagin. Par n'importe quel vagin d'ailleurs, le sien.

Durant l'été 2014, elle avait essayé de lever des fonds grâce à une campagne en ligne afin de financer la construction d'un kayak de la forme de cette partie de ses organes génitaux. Arrêtée peu de temps après, elle avait rapidement été libérée après qu'une pétition avait reçu des milliers de signatures.

Rokudenashiko_kayak_1Rokudenashiko_kayak_2

Mais, plusieurs mois plus tard, la police de Tokyo l'avait à nouveau arrêtée pour diffusion de matériaux "obscènes": elle avait en effet exposé des sculptures de plâtre, toujours inspirées du même organe, et avait envoyé et vendu des CD-ROM comportant les données informatiques nécessaires à la fabrication du moule. Elle a été reconnue coupable lundi de diffusion de matériaux obscènes, par l'intermédiaire des CD-ROM. L'artiste a été condamnée à une amende de 400,000 yens (3,225 euros).

Rokudenashiko-book-1

"Je suis innocente, je me battrai jusqu'au bout", a déclaré la prévenue lundi, annonçant son intention de "faire appel" du jugement.

"J’œuvre pour renverser la vision masculine du sexe féminin dont on ne parle qu'à travers le prisme du concept d'obscénité et je suis mortifiée que la juge n'ait pas compris cela", a t-elle poursuivi"

Dans son livre "What is obscenity ?" (Qu'est-ce que l'obscénité ?) qu'elle a signé de son pseudonyme Rokudenashiko (l'enfant bonne à rien), elle plaide une fois plus l'égalité des sexes et la liberté d'expression.

Rokudenashiko-book-cover

Rokudenashiko-book-3

"Je suis réprimandée juste pour avoir dit le mot "chatte"."

 

Rokudenashiko-book-4 Rokudenashiko-book-2

Revue de Web
Sélection de la rédaction