Manga

La sélection manga d’Angoulême 2014

La sélection officielle du 41e Festival d'Angoulême 2014 est connue. Parmi les nombreux albums en lice pour les différents prix et un manhua, on compte 6 manga et un lianhuanhua (bande dessinée traditionnelle chinoise). Les prix seront connus à la fin du festival qui se déroulera du 30 janvier au 2 février 2014 à Angoulême.

Sélection officielle

© Fuyumi Soryô, Motoaki Hara / Ki-oon

© Fuyumi Soryô, Motoaki Hara / Ki-oon

Cesare, de Fuyumi Soryo, chez Ki-oon

Naïf et studieux, Angelo da Canossa n’est guère armé pour la vie d’étudiant à l’université de Pise, lieu d’intrigues et de tensions dans l’Italie de la Renaissance. Son innocence résistera-t-elle à sa rencontre avec Cesare Borgia, rejeton d’une famille à la réputation sulfureuse, dont le père est sur le point d’accéder au Saint-Siège ?
Rivalités entre les différentes factions de l’université, machinations politiques et luttes fratricides, Angelo va partager les années de formation d’un jeune homme en passe de devenir l’un des personnages les plus fascinants de l’Histoire. À ses côtés, il croisera le chemin de certains de ses contemporains les plus célèbres, de Christophe Colomb à Machiavel en passant par Léonard de Vinci…

Fuyumi Soryo lève le voile sur le destin hors du commun de l’énigmatique Cesare Borgia dans un manga d’une richesse historique rare, et aux dessins très travaillés.

Lire un extrait de Cesare

La bande annonce de Cesare

© Tetsuya Toyoda / Ki-oon

© Tetsuya Toyoda / Ki-oon

Goggles, de Tetsuya Toyoda, chez Ki-oon

Élevée par un père absent et une mère violente, la jeune Hiroko a fini, petit à petit, par se renfermer complètement sur elle-même et se mure désormais dans un silence total. Son seul lien avec le monde extérieur : une paire de lunettes de motard ayant appartenu à son grand-père, qu’elle porte jour et nuit et refuse obstinément d’ôter.
Recueillie provisoirement par une connaissance de ses parents, Hiroko cohabite dans son nouveau foyer avec Kôichi, un jeune chômeur nonchalant qui va devoir s’occuper d’elle…

Ces six nouvelles évoquent un Japon réaliste et fragile à travers quelques jours presque ordinaires dans la vie de Kôichi. Goggles marque le grand retour en France de Tetsuya Toyoda, auteur d’Undercurrent (prix ACBD et sélection officielle Angoulême 2009). Avec Goggles, il nous offre la peinture virtuose de moments de vie volés, et nous convie à un voyage au cœur de son Japon intime, entre rires et larmes.

La bande annonce de Goggles

© Hajime Isayama / Pika

© Hajime Isayama / Pika

L’attaque des titans, de Hajime Isayama, chez Pika

Il y a plus d’un siècle de cela, les Hommes vivaient en paix. Mais, un jour l’Humanité a presque été entièrement décimée par des êtres gigantesques, les Titans. Personne ne sait d’où ils viennent ! Une seule chose est sûre, ils semblent animer par un unique but : dévorer les humains, un par un !
Depuis, les derniers rescapés ont bâti une place forte, une cité cernée de hautes murailles au sein de laquelle vivent aujourd’hui leurs descendants. Ignorants tout du monde extérieur, ils se pensent au moins à l’abri des Titans ! Mais leurs vies basculent le jour où surgit un Titan démesuré…

Première série du Japonais Hajime Isayama, ce manga d'anticipation entre horreur et suspense parvient à susciter une étrange fascination. Une série très populaire au Japon : avec un animé ainsi qu’un film live en cours de préparation.

Lire un extrait de L'attaque des titans

© Satoshi Kon / IMHO

© Satoshi Kon / IMHO

Opus, de Satoshi Kon, chez IMHO

Chikara Nagai est un mangaka qui peine à terminer sa série, Résonance, qui met en scène l’affrontement entre Satoko, une policière dotée de pouvoirs psychiques, et Le Masque, le gourou d’une secte (qui veut anéantir l’individu au profit d’une conscience collective) (pas très clair…) La veille de la remise des planches à l’imprimeur, alors que Chikara est sur le point d’achever ses dernières pages sur un autre de ses héros, le jeune Rin, son projet prend un tour inattendu lorsqu’il se retrouve aspiré dans son propre manga. Rin a compris que Chikara voulait le tuer, lui et le Masque, et décide de déjouer son destin. Mais son intervention risque de bouleverser le cours des choses...

À travers ce récit en abyme, Satoshi Kon propose une réflexion fascinante sur les frontières entre réel et fiction – hélas interrompue : ce grand maître du manga et de l'animation japonaise a disparu en 2010. Une œuvre définitivement envoûtante où l’issue n’est jamais inéluctable !

Sélection jeunesse

© Chûya Koyama / Pika

© Chûya Koyama / Pika

Space brothers, de Chûya Koyama, chez Pika

Hibito est une star au Japon. Il est le premier japonais à avoir été sélectionné pour une mission lunaire et aussi un des plus jeunes astronautes de l’histoire. Mutta, son grand frère, observe l’ascension de son cadet avec fierté et tendresse, mais aussi avec une pointe d’envie. Lui aussi rêvait de devenir astronaute lorsqu’il était gamin ! Mais le voilà au chômage, après avoir donné un coup de boule à un supérieur qui s’était moqué de Hibito… N’ayant plus rien à perdre Mutta décide alors de prendre son destin en main et de tout donner pour réaliser son rêve d’enfant ! Pousser par Hibito, il se lance dans le marathon des examens de sélection des candidats à la prestigieuse JAXA, la NASA japonaise. Le chemin est long et périlleux mais Mutta est bien décidé à suivre les traces de Hibito et surtout, à le dépasser pour redevenir le grand frère modèle qu’il a toujours voulu être !

Un manga célébré au Japon (dont trois tomes auront paru cette année en français), et un traitement subtil des sentiments qui peuvent traverser une fratrie, entre rivalité, admiration et tendresse.

Lire un extrait de Space brothers

Sélection patrimoine

© Luo Guanzhong / Fei

© Luo Guanzhong / Fei

Les trois royaumes, de Luo Guanzhong, chez Fei

Les Trois Royaumes, s'inspire d'une période de l'histoire chinoise, située entre la fin de la dynastie Han (184) et le début de l'unification de la Chine par les Jin (265). Les frontières de l'Empire de la dynastie Han, en plein déclin, volent en éclats sous les coups de boutoir des seigneurs de la guerre. Trois puissances émergent parmi les dissidents : les royaumes des Wei, des Shu et des Wu, qui ne cessèrent de se combattre, redoublant de cruauté, de génie militaire et de finesse tactiques afin de redessiner les frontières d'un nouvel empire dont chacun voulut être le maître.

Inédite en français, cette adaptation dessinée des Trois Royaumes célèbre l'un des plus grands textes de la littérature chinoise. Depuis sa création dans les années 1950, ce lianhuanhua s'est vendu en Chine à plus de 100 millions d'exemplaires.

© Susumu Katsumata / Fleuve noir

© Susumu Katsumata / Lézard noir

Poissons en eaux troubles, de Susumu Katsumata, au Lézard noir

Ce recueil se divise en trois parties. La première regroupe des nouvelles dessinées entre 1985 et 1989 et raconte le quotidien de ceux que l’on appelle les «gitans du nucléaire», des sous-traitants recrutés parmi les couches les plus pauvres de la population japonaise et qui se déplacent de centrale en centrale. Plus de 20 ans avant l’accident nucléaire de Fukushima, Katsumata, qui a étudié la physique nucléaire à l’université avant de s’engager dans une carrière de mangaka, dénonçait déjà, avec une effroyable justesse, les conditions de travail pénibles de ces employés.

Publiées entre 1970 et 1985, ce recueil aborde tout à la fois la situation difficile des soutiers du nucléaire au Japon ainsi que les tanukis et les yokai, figures du folklore japonais. Des époques différentes se répondent, faisant s'entrechoquer contes et songes avec un réel d'une dramatique actualité.

Lire un extrait de Poissons en eaux troubles

Sélection de la rédaction